Partagez
Aller en bas
avatar
Carton : Carte blanche ?
Pseudo Minecraft : Tisonquichante
Messages : 7
Date d'inscription : 23/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Lydine Baal

le Mar 22 Mai - 22:03
Nom : Baal
Prénom : Lydine
Âge : 26
Alignement : Chaotique neutre
Rôle : Soignante
Race : Symbiote


Description physique :


Un corps que beaucoup trouvent banal, et à raison. Lydine n'attire pas le regard, sa démarche un peu gauche ne la mettant pas en valeur. Sa silhouette quant à elle reste féminine, dans le sens où on ne peut confondre ses courbes avec celles d'un homme, quand bien même elles ne sont que guère developpées. Habillée en vêtements de voyage, elle n'impréssionne pas par son accoutrement. Le regard s'attache sur sa personne de manière assez fréquente, mais ne s'y attarde jamais trop, tant et si bien qu'on peut arriver à la considérer comme partie du paysage. Son visage comporte pourtant quelques qualités, comme le fait que ses yeux soient d'un vert profond et que ses lèvres soient relativement charnue ... Mais la forme un peu ronde de son visage et la cicatrice marquant sa joue droite viennent donner à son visage un aspect peu engageant.

Lydine dans toute sa splendeur:

Description psychologique : 


D'un naturel abrupt, voir presque rustre, elle met d'abord en jeu sa survie en premier plan dans chacune de ses actions, puis elle pose le pour et le contre. Elle dispose d'un certain aspect vénal, n'agissant que rarement dans une direction qui ne lui profite pas. Elle n'est pour autant pas dénuée de sentiments, elle éprouve notamment une compassion importante pour autrui, contradiction contre laquelle elle lutte comme elle peut, transformant cette compréhension et se ressenti en un avantage pour désamorcer et éviter tout problème pouvant l'atteindre. Son nouvel hôte se trouve néanmoins amplifier son instinct de survie, et le projeter sur ses autres corps. Fort consciente de son peu d'avantage physique, elle entretien un certain complexe vis à vis de son corps, et ne sait pas du tout comment prendre un compliment. 




Race :


Les symbiotes ne sont à proprement parler par une race, c'est la fusion entre un être biologique matériel et une variété bien particulière de plantes. Cette dernière, qui n'a pas de nom, aussi allons nous l’appeler "invitée", va venir se placer dans le cerveau de l'individu et entourer de ses racines son système nerveux. La fusion des deux organismes va venir purger l'ancienne magie de l'hôte, et lui donner accès à une magie végétale. Le processus peut permettre à un mort récent de retrouver la vie, néanmoins, des dégâts mémoriels peuvent avoir lieu si le symbiote met trop de temps à s'installer. 


Il est à noter que ça fait beaucoup, aussi à vous de me dire si c'est possible dès le 1 er niveau ou si les arbres de progression de race entrerons dans le tas, mais un symbiote peut :


- Redonner la vie à quelqu'un de mort récemment en en faisant un symbiote.
- Communiquer avec les réseaux racinaires (Parler aux arbres, quoi)
- Parasiter un être vivant, et le libérer ensuite, le laissant vide de toute corruption (Procédé très chronophage et statique)
- Rend insensible à la plupart des maladies et des poison d'origine végétale (Le système immunitaire de la plante s'ajoutant à l'hôte)
- Oblige l'hôte à considérer sa vie égale à celle des autres hôtes, son instinct de survie propre devenant alors commun, à moins que l'instinct de survie personnel ne soit trop mis à mal. Dans le cas de grands groupes, c'est au numéraire que ça se joue (Si 5 symbiotes sont en danger, un symbiote va se sacrifier pour les sauver, mais si pour sauver un symbiote, un autre symbiote est à tuer, alors c'est l'hôte qui a la main mise sans l'influence de l'instinct)

Histoire :


Ce n'est qu'en me posant à l'ombre de cet arbre, une main sur mon giron, que mon parcours me revient en mémoire, l'odeur de pétrichor berçant mes périgrinations nostalgiques. Mère, je me souviens encore de vous, alors que vous m'accompagniez au marché, que vous m'expliquiez comment marche la vie pour nous, qui sommes nées femmes, et comment déjà à cette époque, cette vie ne me disait trop rien. Je me souviens aussi de vous, Père, de votre protection contre le monde que vous saviez hostile, tout en sachant qu'en sortir était une vie peu amusante. Je me souviens de vous deux, vous aimant et vivant une vie à laquelle vous étiez contraint, mais avec laquelle vous aviez fini par vous accoutumer, et que vous aviez même commencé à apprécier.
Ces souvenirs, je les chéris, car ce sont ceux d'une période heureuse, non pas que je n'en ai pas eu d'autres, mais qu'ils sont ceux qui m'ont façonnée, et qui me rapprochent le plus d'une famille. Je me souviens encore de la moue désaprobatrice de ma mère quand je m'entraînais au bâton avec les enfants de mon âge, que nous jouions à la guerre, alors que mon père, lui, riait. Il a vite arrêté, quand l'âge croissant je continuais. Si les femmes ne pouvaient avoir d'épée, et qu'elles sont faibles, quel mal y a t'il à s'aider d'un bâton ? Aucun, bien sûr, sauf si la femme en question se trouve suffisament maline pour s'en servir aussi pour éviter tout désagréments lié au célibat. Alors Père, bien que ne riant plus, me laisse faire en faisant comme s'il ne voyait rien.


Alors que le temps passe, que l'âge adulte se fait une place, la lune ayant projeté son cycle sur moi depuis quelques années déjà, le mariage se faisait une ombre de plus en plus menaçante, et lâchement peut être, mais en assumant mes choix, j'ai fui. Pas comme une imbécile en crise de puberté, non, en assumant mes choix, et en partant avec une caravane de marchands. Mon errance sur les routes en leur compagnie a duré longtemps, peut être cinq ou six années, pas particulièrement heureuses, plutôt une successions de journées au quotidien répétitif, teinté d'un peu de regrets d'avoir ainsi quitté ma famille en de si mauvais termes. Au moins ne suis-je pas prisonnière d'un couple faux, et eux n'ont pas à assumer la honte d'une fille idiote. Le jour où nous ne trouvions plus rien à vendre, nous nous sommes versé dans le mercenariat, ma place n'était bien sûr pas au front, j'étais chargée de la logistique ainsi que des soins, ces années d'errance ayant au moins eu pour avantage celui de m'apprendre à user des plantes. C'est pendant cette période que ma joue fût marquée, un de mes camarades a eu l'agonie difficile, et a saisi la première chose qu'il avait en main pour me trouer le visage. Un presse papier, il a fait ça avec un pauvre presse papier. Maintenant, j'en ris, mais ce fût douloureux.
Comme beaucoup de groupes de mercenaires, nous avons été attiré par l'appel de la richesse, une nouvelle terre aux ressources inexploités qui arrive veut forcément dire des gens à protéger, des convois à garder et des bandes rivales à dézinguer. Ça n'a en effet pas manqué, une fois sur place, nous avons déjà été surpris par l'apparition de pouvoirs, mon bâton volait plus vite, produisait du vent ... Alors que mes camarades produisaient des effets plus loufoques les uns que les autres. Nous avons d'abord protégé moyennant finance les autres arrivants du bateau avec lequel nous sommes arrivé, mais notre groupe était trop gros, trop visible. On s'est fait tomber dessus à bras raccourcis par des ... Trucs. Je saurais même pas comment les appeler. On s'est battu comme de beaux diables, et une bonne partie de la population protégé ainsi que mon groupe a vu sa vie se finir. Mais on a survécu, enfin on ...
Je soulève la main qui est sur mon Giron, avisant alors le sang qui la souille, grimaçant de toutes mes dents. Une putain de lance dans le flanc, vu les jolies bulles que je fais et les difficultés de respiration, mon poumon a dû morfler. Ironique, les deux seules personnes qui pourraient soigner ce genre de blessures sont soit mortes, soit concernées par la dite blessure. Sert à rien d'insister, je vais continuer à faire de jolies bulles, mais on va fermer les yeux, et laisser venir. Père, Mère ... Au moins vous n'avez pas à supporter le résultat de la décision de votre idiote de fille, qui commence à regretter la vie pas si merdique qu'elle aurait pu avoir auprès d'un homme laid et con, mais qui au moins ne lui trouerais pas le buste.


Les racines savent, les déchus sont là et viennent corrompre notre sève, nous sentons les étrangers lutter, nous sentons leur faiblesses face aux armées immuables. L'une meurt près de notre doyen, rampons ... Rampons vers elle, elle nous accepte ? Non, elle ne peut plus résister, ne bouge pas, Vaisseau, nous seront bientôt là. Est-ce ainsi que les étrangers sont fait ? Ne touchons à rien, suivons le cours de leur corps, et greffons nous dessus. Son coeur cesse de battre, la sève n'est plus, du temps, c'est la seule chose qu'il nous faut. Lutte, Vaisseau, sinon nous ne pourrons pas survivre, et nous faire survivre. La sylve se bat, elle aussi. Son corps se meurt, mais nous sommes maintenant son corps. Nous éviterons la corruption, et laisserons une sylve forte. Relève toi, Vaisseau, nos racines sont tiennes.


Statistiques :


Légende : Base + Ajout [Coût en point] = Total (modificateur)


Force : 8 + 2 [2] = 10 (0)
Dextérité : 8 + 2 [2] = 10 (0)
Constitution : 8 + 6 [6] = 14 (+ 2)
Intelligence : 8 + 4 [2] = 10 (0)
Charisme : 8 + 2 [2] = 10 (0)
Sagesse : 8 + 10 [16] = 18 (+ 4)


CA : 9
Volonté : 14
Vigueur : 12
Réflexes : 10


Description d'état :


Graine parasite : La graine parasite ne prend effets qu'à partir du moment où elle est active. Elle dure jusqu'à ce qu'il y ai une purification d'état, ou que le combat se termine. Elle est nécessaire au lancement de certaines compétences (Peau de bois et enracinement).

Un allié touché par la graine se trouve soigné d'1 PV à chaque fin de tour de Lydine.

Un ennemi touché par la graine verra en Lydine un cible de moindre importance, empêchant alors le focus mono-cible sur sa personne.



Capacités de Volontés :


1/ Terreau fertile

Sur un allié : Plante une graine sous la peau de l'allié, activant alors instanément "graine parasite", puis Lydine teste sa volonté afin de voir si elle arrive à planter une graine dans un autre allié.

Sur un ennemi [Sagesse > CA] : Plante une graine sous la peau de l'ennemi, activant alors instanément "graine parasite"


2/ Assaut végétal

Sur un allié : Le soigne de deux points de vie, puis plante une "graine parasite" sous sa peau qui s'activera le tour prochain.

Sur une ennemi [Sagesse > CA] : Lui inflige 1 dégâts, puis plante une "graine parasite" sous sa peau qui s'activera le tour prochain.


3/ Peau de bois

Renforce pour un tour une "graine parasite" active, celle-ci venant alors s'activer dans le corps de l'allié, lui modifiant la peau de sorte à ce qu'il puisse mieux encaisser les dégâts, et la graine s'active plus efficacement à réparer les tissus.
(Jusqu'au prochain tour de Lydine, l'allié va avoir un bouclier destructible de 3pdv, et se verra soigner d'1 pv supplémentaire par la graine.)


4/ Enracinement [Sagesse > CA]

Vient infliger 1 dégât à un ennemi possédant déjà un "graine parasite" active. Celui-ci teste ensuite sa vigueur pour voir s'il n'est pas immobilisé pour un tour.


Capacités de rencontres :


1/ Nuage euphorisant :

Fait pousser un champignon sur sa peau, qui éclate ensuite en dégageant un nuage de spores qui viennent soigner tout les alliés (et elle) de cinq points de vie. 


2/ Pluie de graines [Sagesse > CA] :

Le symbiote vient faire pousser des racines qui viendront poindre sous la peau de Lydine, avant de sortir et se lier au bâton qu'elle plante ensuite dans le sol, ce qui a pour effet de déclencher une pluie de "graines parasites" qui iront se loger partout, directement active.


Quotidienne :

1 / Stase végétale :

Vient placer un allié dans une sphère de racines, celles-ci venant se loger dans sa peau et oeuvrer au rétablissement du corps. Permet de ré-anmier un allié K.O en lui redonnant 4 pdv, en le laissant invulnérable au coup et incapable d'en donner.
A chaque tour de l'allié suite au lancement de la compétence, celui-ci a le choix entre passer son tour et récupérer 4pdv supplémentaire, ou sortir de la stase.


Mise à mort :

De petites racines poussent sur le corps de la victime en se nourrissant de son énergie et perçant sa peau, puis viennent l'entourer pour ensuite lui infliger une contrition graduelle qui vient finir par le tuer, broyé ou étouffé, selon les situations.
avatar
Carton : Naaaaaah
Pseudo Minecraft : Say2Slay
Messages : 776
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 19
Localisation : Midi-Pyrénées
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Lydine Baal

le Jeu 24 Mai - 20:56
Hoy !

Un nouveau personnage pour le moins atypique. Des symbiotes, ça ne court pas les rues o/ Y aura carrément moyen de faire un truc sympa en RP pour ce genre de spécimen. Quoi qu'il en soit; descriptions courtes mais efficaces, et une histoire plutôt agréable à lire !

Personnage validé !
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum