Partagez
Aller en bas
avatar
Carton : Naaaaaah
Pseudo Minecraft : Say2Slay
Messages : 765
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 18
Localisation : Midi-Pyrénées
Voir le profil de l'utilisateur

Aurchec

le Jeu 16 Avr - 20:46
Pseudo Minecraft : Ships.
Nom : "L'Incompris".
Prénom : Aurchec.
Faction : Déchu de Darkolips.
Alignement : Chaotique Mauvais.
Rôle : ATTAQUANT.
Race : Orc.
Âge : 54 ans.
PVs : 10 PVs (9 + 1 PV racial).

Langues parlées : Commun, Orc, Arcanique.
Autre chose à dire sur le personnage : Bien qu'Aurchec soit un Déchu, il prétend mériter de gouverner le monde entier. Il méprise ses frères d'arme pour jurer loyauté à Darkolips et non pas à lui, bien qu'il s'est du de le faire pour vivre.



Description du personnage:

L'Incompris est un puissant sorcier capable du meilleur comme du pire... Avec une tendance pour le pire. Il manie les éléments comme personne.



Aurchec brandissant son marteau de guerre pour canaliser sa magie.

Habitudes / Manies:

Habitudes :

Bien que plutôt intelligent, Aucherc est plutôt du genre à frapper puis à poser les questions après. Ne pensez pas pouvoir l'approcher sûrement si vous n'imposez pas un certain respect.

Aurchec lit très souvent des livres basés sur la magie quand il n'est pas occupé à autre chose. Il paraît qu'il écrit d'ailleurs son propre livre..

Manies :

Aurchec tentera toujours de soumettre ses victimes à sa volonté. Nul ne sait s'il a déjà eu des sous-fifres, et si oui, ce qui leur est advenu.


Physique:

Aurchec est semblable aux siens en bien des points. Le plus évident de tous est sa couleur de peau qui lui vaudra d'être discriminé dans la plupart des lieux civilisés qu'il traversera. Malgré tout, il arrive à se faire craindre assez facilement. Là aussi, comme la plupart des orcs, il impose une musculature assez impressionnante. On le retrouvera souvent avec sa tenue de sorcier, correspondante à la plupart des tuniques de chamans des tribus orcs. Il porte un collier fait en grosses boules de cristal rouge écarlate maintenues par une succession de boucles en cuivre. Ses gantelets sont fait d'une peau de cerf enroulée par une chaîne en or sur chaque poignet. Ses cheveux sont longs et font deux queues de cheval partant sur les côtés gauche et droite.
L'Orc possède aussi depuis peu de temps un étrange symbole morbide sur le dos de sa main; un crâne aussi noir que la nuit surplombe les pores de sa peau.


Morale:

On pourrait dire que la morale d'Aurchec est plutôt semblable à celle de tous les Déchus... Mais la réalité, c'est qu'il entend bien dominer le monde. Son échec pour contrôler son village l'a poussé à s'imaginer maître du monde, et son pouvoir le rend même plutôt prétentieux sur ce point. Et bien qu'il ait rejoint les rangs de Darkolips, qui sait ce qu'il a derrière la tête...


Histoire:

 .. Ainsi donc, voilà que je dois narrer mon histoire. Des futilités pour se remémorer un passé sordide, empli d'idiots incapables et autres mauvais souvenirs, dont je tirerai des soi-disant leçons de vie. Enfin, si vous insistez, ainsi soit-il...

  Nous venions de rentrer à Horcqir, notre maison. C'est là que les nôtres vivaient. Ils s'y figuraient par dizaines, la majorité étaient des guerriers, et les femmes n'y coupaient pas. Nous avions les meilleurs forgerons de la région, nos agriculteurs surpassaient nos voisins, et notre chef dirigeait le camp d'une main de fer, bien que plus attendrie envers sa famille. Je me souviens comme cet homme pathétique adorait cracher son Amour à la face de ses frères d'arme... Et pourtant, nous le jalousions tous. Là où nous vivions, une sincérité telle n'était en mesure de naître qu'après avoir humilié son rival. Oui, malgré nos prouesses, nous gardions les coutumes de nos ancêtres. Mais que voulez-vous? Le monde est fait ainsi. Rempli d'abrutis finis qui n'ont aucune notion de logique, ni même d'évolution. Au moment où je vous narre cette histoire, je ne sais ce qu'il est advenu de ce petit monde. Ils doivent sûrement continuer à vivre tranquillement, dans l'ignorance la plus totale, en ayant déjà jeté aux oubliettes les bribes de ma vie parmi eux. À l'époque, j'étais un fier guerrier, dévoué à notre chef, et je portais la Hache comme personne. Mais j'ai vite fait d'oublier ce fragment de métal absurde, depuis..

  Nous devions participer à une compétition. Si je dois bien admettre un point positif à ma région natale, c'est la politique un peu moins belliqueuse qu'ailleurs de nos commandants. Pour affirmer notre puissance sur le territoire, en gagner, ou même en perdre, nous devions participer à de stupides compétitions. L'idée y est, mais la fin ne justifie pas les moyens. Ce concours idiot avait pour but de démontrer la Force de notre chef à celui d'une contrée voisine, dans le but d'éviter une guerre sanglante que nous n'aurions pas eu de mal à emporter de toute manière. Les crétins d'en face étaient équipés de plastrons et de manches fait dans l'écorce des arbres . La seule partie un tant soit peu solide sur leur corps devait bien être leurs bijoux de famille, car pour oser se présenter ainsi... Il fallait oser. Peu importe, je m'égare. La compétition consistait en un concours de chasse. Cela aurait pu être simple s'ils ne nous avaient pas lâchés dans une forêt elfique. Seul Ghorzol sait à quel point je les hais... Ils pensent les arbres leurs amis, côtoient les animaux comme leurs enfants... Mais ils ne comprennent pas qu'ils ne sont qu'une simple entrave de la Nature. Ainsi donc, le début de la compétition éclata. Le cor de guerre sonna, et résonna telle une tempête à travers les feuillages verdis de ces bois sylvestres. Les yeux scintillants de ces Hommes des Forêts tendaient déjà leur regard hautain sur nos personnes, et j'étais bien le seul à avoir compris le but du concours, car les autres avaient déjà commencé à mettre des coups sous la ceinture de nos concurrents. En tout cas, le point positif, c'est qu'ils n'y voyaient que du feu..

  J'avançais doucement dans la forêt. Je les sentais m'observer. À un moment, j'ai même cru voir l'un d'eux bondir d'un arbre à l'autre. Il était svelte comme une gazelle, et il avait déjà son arc en main. Sur le coup, j'étais surpris... Puis je compris que s'ils le voulaient vraiment, nous serions déjà morts. Je me souviens d'une fois où une bande d'abrutis de la maison à côté de chez moi étaient revenus d'une forêt inconnue, non loin des Landes Imperceptibles. C'était la frontière entre notre région et le Monde Inconnu. Nous avions peur d'y pénétrer car du jour au lendemain, nous ne pouvions plus reconnaître le terrain. Nous pensions que les Dieux jouaient ainsi avec la nature car ils nous jugeaient trop faibles pour les épreuves à venir, même si aujourd'hui, j'ai changé. Enfin bref, revenons à mon histoire. Je continuer de marcher en restant sur mes gardes, j'étais inquiet à propos des Amis de la Verdure. Et puis finalement, quand j'étais hors de portée des hurlements intempestifs de la bataille qui avait éclaté à l'entrée des bois, je finis par découvrir un son qui m'accompagnait en réalité depuis des lustres. Des claquetis, lents, bien cadencés, qui traînaient ici et là. Au début je pensais que ce bruit provenait de mes observateurs, mais la réalité fut bien plus généreuse... Un cerf se présentait à moi. Gros comme une maison. Il devait bien faire deux ou trois fois ma largeur. Mais plus surprenant encore, cet animal avait un pelage à pois luisants... Aujourd'hui je suis bien content de l'avoir croisé, mais à l'époque, même Gruumsh n'aurait su me dévoiler l'origine de la bête. Le reste était normal, bien que ses cornes semblaient anormalement grandes et distordues, mais cette lueur bleuâtre dérangeante parsemait ses poils ici et là, comme une sorte de coccinelle... Je me suis empressé de lui lancer mon marteau à la figure. Je n'ai pas supporté cette horrible vision de la Nature...

  Il s'en fallut d'un cheveu pour que je rate l'Animal et qu'il s'enfuie.. Ou bien qu'il me charge, au vu de sa corpulence. Il aurait sûrement pu m'embrocher avec son crochet en bois.  Il avait quand même passé une dizaine de secondes à tomber, et une vingtaine encore pour laisser les nerfs agir une dernière fois avant que la vie n'échappe réellement à ma proie. Je me suis approché du cerf, et j'en décrochais ma masse qui avait réussi à fendre le crâne en deux, je me disais que j'allais rapporter la Bête et faire gagner ma tribu, quand je fus surpris par les Habitants des Bois. J'avais bien raison, quand je disais qu'il ne leur fallait qu'un mot pour décider de tous nous assassiner... Il n'en fit rien. Une voix douce, efféminée et suave transcendait l'air et ordonna à tous ces maraudeurs de baisser leurs pointes. Je soufflais doucement, et j'eus la malchance d'apercevoir que ma sauveuse n'était autre que leur chef à eux... Je crois avoir entendu l'un d'eux l'appeler "Reine", mais je préfère ne rien en savoir. Je serrais ma Hache tandis qu'elle s'approcha, et s'agenouilla. Au début, j'avoue ne pas avoir compris sa réaction... Et l'Ironie du Sort avait bien fait les choses. Il s'avérait qu'eux aussi étaient en chasse. Mais cette "Femme" m'expliqua qu'il ne s'agissait là que d'un rite spirituel, comme quoi leur Dieu étaient priés en tuant leurs incarnations charnelles... Quelle belle bande d'idiots. Et hypocrites en plus de ça. Comme si nous pouvions soutenir un Dieu en le massacrant! Prenez-moi pour un idiot, c'est cela... Malgré tout, c'est là que se joua le chapitre le plus important de ma vie.

  Leur Reine me félicita, si je puis dire, pour avoir prié un Dieu qui n'est pas le mien. De mon point de vue, je venais simplement de l'assassiner, alors ça me suffisait... C'est alors qu'elle décida de me récompenser. D'un geste vif et précis, elle ordonna à un de ses subordonnés de lui tendre un livre. Une sorte de grimoire, comme je l'appellerais aujourd'hui. Je ne compris que quelques fragments de son langage, sans trop savoir si cela était l'équivalent des mots de ma langue auxquels ils ressemblaient. Mais si c'était bel et bien le cas, alors elle m'expliqua qu'elle me faisait don de la Magie. Don de la Magie, oui. Cela me semblait absurde, mais il faut savoir qu'à l'époque je n'étais pas aussi sage que je le suis désormais. Je pris le livre malgré tout, de peur de finir embroché à côté du cerf. Ce serait dommage de finir ainsi après avoir eu la chance de trouver la bête qui apportera respect à ma tribu. Un respect que J'AI mérité, sans nul doute. Mais comme à l'habitude, c'est le chef qui volera la vedette, ça a toujours été ainsi. Et j'avais bien raison. Grâce à ma trouvaille, le clan vainquit. Et nous avions mangé le cerf le soir-même durant la fête en l'honneur de Horcqir. De voir à quel point moi, celui qui a fait gagné la compétition, Aurchec, meilleur combattant de la tribu, était mis à l'écart! Je me suis retiré dans ma maison, et l'ennui me gagna très rapidement. J'étais seul, avec ce livre qui me jugeait du haut de ma table de nuit..

  J'ai soupiré longuement, puis avec dégoût, j'ai empoigné le livre. Je le secouais d'abord pour le peser, et il n'avait l'air de rien du tout. Puis je le tournais lentement pour l'examiner. Je ne l'avais pas examiné plus tôt, j'étais évidemment pressé par mon envie de vivre. Des ornements en or placés en reliefs faisaient le tour du grimoire, et un cristal rouge était directement incrusté sur la première de couverture. Cette décoration si riche pour un simple livre? Cet objet m'intriguait de plus en plus.. Alors, je l'ouvris. Il n'y avait rien à la première page. Sur le coup, j'étais déçu, mais ce n'était rien par rapport à la suite. Je tournais les pages une à une, en réalisant qu'il s'agissait d'un dialecte inconnu. À l'époque, je ne savais pas lire. Ni même écrire. Je me servais des dessins qui illustraient les scènes des livres pour suivre leurs histoires. Je continuais de tourner les pages, mais rien de rien. Simplement des symboles éparpillés n'importe comment, parfois en travers d'autres mots... Finalement j'abandonnais. Je pensais qu'il ne s'agissait que d'une vieillerie inutile dont les Elfes voulaient se débarrasser. C'est le lendemain matin que je compris ma chance...

  Je me suis réveillé quand le Soleil pointait le bout de son nez à l'horizon. J'avais le geste totalement machinal d'agripper le grimoire et de le lire. Au début je ne me rendais pas compte de ce que je faisais... C'était lorsque je compris la moindre de ces lignes que je saisis l'importance de la situation. J'ai découvert il y a quelques jours, que les reliefs sur le livre étaient des runes d'incantation, et qu'elles avaient comme pouvoir celui de donner la possibilité à la personne qui lirait ce livre d'accomplir une destinée propre à ses intentions. À l'époque comme aujourd'hui, je me suis toujours destiné à être désigné pour devenir le chef de la tribu... Mais j'ai vite fait d'abandonner cette idée. Maintenant que je pouvais lire ce livre, je ne m'en privais pas. Il racontait l'histoire d'un ancien mage dont les pouvoirs extraordinaires lui permettaient de contrôler le Monde à sa guise et d'en faire ce qu'il désirait, rien qu'en claquant des doigts... Je ne me souviens pas de l'histoire exacte, mais un passage restera gravé à jamais dans ma mémoire. Un jour, le mage décida de quitter sa tour dorée pour apporter son aide aux concitoyens du royaume d'à côté. Ces derniers le rejetèrent, effrayés par son pouvoir lorsqu'il empêcha un crime dans un lieu bondé de la cité. Énervé par l'ingratitude des habitants, il déchaîna sa puissance contre la ville, et la détruisit en moins de temps qu'il n'en faut pour cligner des yeux. Le cor m'avait coupé dans ma lecture intensive pour rameuter les orcs du village sur la grand-place. Une grande nouvelle venait d'éclater dans le village. Le chef venait de mourir. Apparemment, il a eu du mal à digérer la viande du cerf et est mort d'une maladie inconnue. C'était ma chance de devenir le dirigeant que cette tribu méritait depuis si longtemps. Quelqu'un de brave, fort, intelligent et fin stratège. Et que celui qui ose me dire que je suis prétentieux vienne me faire face...

  Et alors, la politique du village s'est de nouveau exprimée. Les orcs désignèrent les plus forts d'entre eux, mêlant fierté et haine. Heureusement, quelqu'un suivit ma progression dans les combats menés par la tribu, et m'appela à rejoindre le groupe des potentiels futurs chefs. Puis était venu le temps de convaincre le monde de me choisir. Je me présenta en premier, en bousculant presque mes rivaux, et à peine avais-je commencé mon discours que le peuple m'a coupé la parole. Ils m'accusèrent de ne pas être assez bien pour le rôle de chef, de trop rester dans mon coin avec des bouquins inintéressants et inutiles à la communauté, que je ne suis qu'une paire de gros bras surmontés d'une hache et d'un bouclier, présent seulement pour ses propres batailles... Ils me huaient, et je ne pouvais que repartir tête baissée, en supportant leur rire moqueur mal placé. Lorsque je vis celui qui croyait en moi se détourner de moi, je compris que ce village n'était rempli que d'une bande d'abrutis finis. Je ne souhaitais plus qu'une chose. Les voir mourir dans les flammes, payer pour leurs moqueries, et ensuite je retournerai dans mon coin pour me replonger dans ma lecture. Je serrais les poings aussi forts que je plissais mes yeux fermés, et lorsque je les rouvris, je me découvris à faire jaillir les flammes dont je rêvais de ma main. C'était plus qu'un miracle, mieux qu'un souhait, c'était... De la Magie. Je faisais brûler les orcs qui m'avaient méprisés pour si peu de choses, et c'était extrêmement plaisant...

  Je peux encore entendre leur cri de terreur mêlé à une douleur incomparable, et ce fut si.. Exquis. Je pensais pouvoir utiliser ce pouvoir pour prouver mon mérite à devenir le dirigeant de Horcqir, mais ils avaient déjà désignés un chef qui s'était réfugié avec sa future femme dans un coin de la maison du commandant. Quel être pathétique.. Pire que son prédécesseur. Je suis sûr que j'aurais fait un meilleur chef que n'importe qui d'autre! Enfin bon, c'est le passé... J'ai compris que ce pouvoir était né du livre. Je m'identifiais au passage du mage qui détruisait la ville. J'aimais beaucoup cette comparaison. Malgré tout, je n'ai pas su brûler le moindre morceau de ma civilisation. Je suis passé chez moi, j'ai empoché le grimoire, pris quelques vivres et je suis parti en emportant ma Hache. Hélas, je la perdis lors de mon périple pour arriver ici... Et le livre? J'en ai tiré tout ce que j'ai pu. Je ne pouvais pas me permettre de laisser un tel pouvoir à la portée de quiconque. Alors, je l'ai brûlé. Ainsi, je suis le seul à avoir acquis la force du mage..


  Aujourd'hui, je n'ai qu'un but. Si je n'ai pas pu dominer Horcqir, c'est bien simple... Je vais dominer le monde. J'ai rejoins une portée de sous-fifres surnommés les "Déchus", et sous les ordres d'un certain Darkolips, mon pouvoir prend de plus en plus d'ampleur. Bientôt, bientôt...
...Je contrôlerai la Faille.

Combats menés:

Vaincus :
-)Jonathan
-)Spectre
-)Syros
-)Christophe

Perdus :
-)Arkolips [Arène]

Compétences acquises par le personnage:

Pouvoirs gratuits:
- Passif de Race : L'Orc a +1 PV.

- Passif de faction - Esclave de Darkolips : Si ce personnage venait à mourir, Darkolips le ressuscitera peu importe son état corporel.

- Passif de faction facultatif - Corruption infinie : Vous n'êtes pas obligés de revenir à la normale, quelle que soit le sort utilisé.


Pouvoirs à volonté:
- Orbe élémentaire : Un projectile formée d'un élément quelconque est matérialisé et lancé à l'égard d'une cible. Inflige à 30 blocs de distance 1 dégât et 1 dégât environnemental si le dé fait +15. Si lancé après Omnipotence, vise 3 cibles maximum en même temps.

- Faisceau électrisant : Un rayon lumineux capable de blesser et paralyser la cible un instant est lancé. Inflige 1 dégât à la première personne touchée puis 0,5 aux autres dans la ligne de mire du lanceur, et a une chance de paralyser la première touchée. Si lancé après Omnipotence, n'inflige aucun dégât mais paralyse la ou les cibles pour 2 tours.

- Voyage instantané : L'Incompris est dans la capacité de se téléporter sur une certaine distance. À la sortie du mouvement, un voile magique et invisible le soutient pour se protéger d'éventuelles attaques surprises. Permet de se déplacer directement sur 10 cases, peu importe la hauteur / profondeur. Ne dévie que la première attaque possiblement recevable. Ne peut être utilisé deux fois de suite. Si lancé après Omnipotence, étend la portée de Voyage instantané sur 30 cases et pare deux attaques.

- Choc gravitationnel : Aurchec peut déplacer en faisant léviter sur une courte distance, ses adversaires. Peut bouger la cible sur une distance de 5 cases dans n'importe quel sens. Si elle percute un obstacle, ou qu'elle chute lourdement, inflige un malus de -2 aux dés de la cible jusqu'à la fin de son tour. Si lancé après Omnipotence, augmente la portée de Choc gravitationnel jusqu'à 10 cases et inflige 0,5 dégâts arrondis au supérieur pour chaque obstacle touché.

Achetés =

- Racines : Le choc du marteau d'Aurchec contre le sol provoque la dégénérescence de tiges végétales solides et agressives qui n'hésiteront pas à s'en prendre aux plus proches malheureux. Inflige 1 dégât à tous les adversaires proches d'Aurchec sur 3 cases. Si un dégât environnemental a déjà été infligé auparavant, inflige 2 dégâts et assure la chance d'ajouter 1 dégât environnemental à la prochaine attaque. Si lancé après Omnipotence, au moins 1 dégât est imparable.

- Esprit malsain : Un esprit troublé est en proie aux supplices mentaux que peut infliger Aurchec d'un simple regard. Inflige 1 dégât, et sur un +15, l'adversaire perd son prochain tour. Si lancé contre la cible qui a subi Conversion précédemment, inflige 2 dégâts et 3 si Conversion a fait un +18. Si lancé après Omnipotence, empêche la cible d'utiliser la moindre compétence pendant 3 tours.


Pouvoirs de rencontre:
- Conversion : Aurchec est dans la capacité d'ordonner un court instant une cible quelconque, si tant est que la chance lui sourit. Prend le contrôle d'une cible. Ne peut utiliser que son attaque basique. Peut la diriger sur 10 cases. Sur un +18, la cible perd son prochain tour.

- Éclair en chaîne : Un éclair est lancé contre une cible, et est capable de se propager jusqu'à celles à proximité. Inflige 2 dégâts à la cible et 1 dégât aux personnages adjacents sur une zone de 5*5. Sur un +15, les deux dernières cibles subissent 1 dégât environnemental au lieu d'1 dégât normal.

Achetés =

- Sagesse surnaturelle : Les réflexions d'Aurchec sont dues au flux magique qui régit ses capacités intellectuelles les plus complexes. Gagne un bonus +2 aux dés pour 1 tour. Si Omnipotence a fait au moins 3 dégâts (lancement de la technique et dégâts des tours suivants comptés), Aurchec peut gratuitement lancer Conversion à la suite de Sagesse surnaturelle en ignorant son cooldown. Si au moins 4 dégâts, Aurchec inflige 4 dégâts à une cible au choix. Si au moins 5 dégâts, toutes les capacités d'Aurchec sont rechargées.


Pouvoir Mystique:
Aucune pour le moment.


Pouvoirs quotidiens:
- Déchaînement : Sur une zone délimitée, un séisme léger doublé d'une frappe d'éclairs et d'explosions surnaturelles survient pour blesser les cibles présentes sur le terrain. Inflige 2 dégâts à toute cible présente sur une zone de 10*10. Sur un +18 au dé d'attaque, inflige 3 dégâts. La technique compte comme 3 dégâts environnementaux.

- Actif de faction - Infection : Le Déchu peut convertir un personnage vaincu dans ses rangs. Il le ramène à la vie, et doit donc nécessairement être mort pour que le sort fonctionne. Le sort ne peut pas échouer, SAUF si un quelconque passif ou raison HRP du joueur vaincu l'en empêche.

Achetée =

- Omnipotence : Aurchec ne fait plus qu'un avec l'énergie des alentours et agit avec une aisance et une force digne des entités les plus puissantes de ce monde. Inflige 2 dégâts à tous les adversaires sur le terrain, et infligera 1 dégât gratuit par tour ensuite. Sur un +15, l'effet dure 3 tours. Sur un +10, dure 2 tours. Sinon, 1 tour seulement. Si le dé fait +20, Aurchec voit sa défense multipliée par deux et il peut gratuitement lancer une compétence à volonté.


Mise à mort:
- La Main des Déchus : Aurchec libère les flux élémentaires; et une main de roche et de terre vient saisir pleinement la victime. Les éléments se déclenchent alors tour à tour pour torturer la cible jusqu'à ce que mort s'en suive.


Objets possédés : 

Armes:



Aurchec utilise un marteau de combat traditionnel. Fabriqué en orichalque, métal propre aux orcs, il est extrêmement résistant et parvient à tenir tête à toutes les contraintes : incassable, intordable, inoxydable, résistant aux températures extrêmes... Des ornements spéciaux ont été posés lorsqu'il fit la connaissance des enchantements. L'arme lui permet de canaliser sa magie, et de renforcer son arme avec.

Et en parlant de magie, il s'agit tout de même de l'arme de prédilection de l'Incompris, bien avant son marteau. Il en a fait la connaissance assez vite, dans la fleur de l'âge. Il a vite appris à maîtriser les bases, mais il tend toujours à découvrir les secrets des arcanes interdites..


Objets d'ascension:


Les parchemins de compétence sont des écrits ancestraux permettant l'accès à de nouvelles compétences à volonté, de rencontre ou bien encore quotidiennes.
Aurchec a en sa possession 2 parchemins de volonté, 1 de rencontre et 1 quotidien.

Vêtements :

Tenue de Chaman:


La tenue d'Aurchec est faite dans une peau de cerf vénéré par des elfes sylvestres, celui-là même qu'il a chassé et abattu à l'aide de sa masse. Il a suivit le modèle basique des tenues de chamans traditionnels de l'époque, et y a ajouté quelques retouches. Un collier serti de boules de cristal rouge écarlate, serrées et maintenues solidement par un assortiment de chaînes faites d'un alliage de cuivre et de bronze, et les gantelets sont tenus par des chaînes en or massif. La tenue lui donne une capuche qui lui permet d'ombrager légèrement le haut de son visage, mais la discrétion n'est pas de mise pour un personnage tel que lui.
Aurchec porte actuellement cette tenue.


Dernière édition par Ultimate le Mar 9 Fév - 22:25, édité 2 fois
avatar
Carton : Naaaaaah
Pseudo Minecraft : Say2Slay
Messages : 765
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 18
Localisation : Midi-Pyrénées
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Aurchec

le Mar 4 Oct - 18:14
Aurchec devient un PNJ de la faction des Déchus.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum