Partagez
Aller en bas
avatar
Carton : Naaaaaah
Pseudo Minecraft : Say2Slay
Messages : 776
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 18
Localisation : Midi-Pyrénées
Voir le profil de l'utilisateur

Feynrhir

le Ven 26 Déc - 22:08
Nom : Inconnu.
Prénom : Feynrhir.

Surnom : "Le Chef".
Race : Loup-Garou.
Classe : ATTAQUANT.
Âge : 27 ans.

PV : 10. (9 + 1 racial)
Sait parler le : Commun, langage animal.
Autre chose à dire sur le personnage : Ayant été un Chef de Clan Loup-Garou, Feynrhir peut mieux contrôler son esprit bestial que les autres Loups-Garous, bien qu'il le laisse s'exprimer volontairement par moments.

Le Chef a basiquement la conscience mauvaise. Mais plusieurs détails ou raisons peuvent l'amener à agir tout autrement que la bête assoiffée de sang qu'il est le ferait en temps normal. Ainsi donc, tout reste permis; les relations diverses et variées tout comme une approche simplement pacifique.
En outre, l'homme profite de sa force surnaturelle pour se battre uniquement aux poings, et si nécessaire, aux griffes.

Thème du personnage:


Description du personnage:
Feynrhir est un ancien Chef de Meute de Loups-Garous . Il tient cela de la crainte et du respect qu'il inspire, ainsi que de sa tactique de combat, son esprit vif et du fait qu'il aie éliminé à lui tout seul tout son propre clan.


Feynrhir lors de son exploration du monde et de ses victimes, le goût du sang coulant à flots n'occupant que ses pensées.

Habitudes / manies:
En tant que Loup-Garou sanguinaire, Feynrhir n'a qu'une seule et simple habitude, qui serait en fait plutôt une envie . Celle de goûter au sang du monde, pouvoir dévorer les entrailles du peuple, déchirer la chair de ses ennemis et des brebis égarées.

Sinon, Le Chef a pour habitude de se présenter comme une noble personne : galant, parlant toujours d'un air hautain et tolérant... Jusqu'à que sa folie meurtrière reprenne le dessus.

Physique:
Feinrhir, lorsqu'il est sous sa forme humaine, ressemble à un quelconque autre adulte banal. Enfin, banal si on oublie sa tonne de muscles, ses sens hyper-développés, et sa pilosité horriblement stylée. Ce n'était pas un Don Juan, ni un être de beauté, mais il imposait le respect. De longs cheveux sombres et en bataille, des yeux noirs comme la nuit -pourtant luisants d'un éclat sanguinaire-, le torse musclé et lisse comme une roche minérale qui lui donnent ses attraits virils, un nez qui s'imposait sur son visage, des oreilles bien collées comme il faut et de rares rides qui traînaient dans les coins les moins importants du visage. Il était plutôt grand et imposant de par sa musculature et sa taille qui ne faisait pas plus d'un mètre quatre-vingt-dix.
Morale:
Le Chef a perdu sa morale lors de la mort de sa très chère famille. Il n'a plus qu'une règle à respecter, faire payer ce crime au monde entier, et pour cela, il n'y a qu'une seule punition qui y soit égale : La Mort de tous.

Histoire:
Par un froid solstice d'Hiver, entre les arbres morts et gelés, les buissons frigorifiés et la terre recouverte des douces larmes de neige de la triste nature qui s'étendait à perte de vue, les premiers rayons du Soleil depuis des mois d'attente se dévoilent enfin. L'Aube d'une nouvelle saison... D'une nouvelle Ère... Et surtout, d'une nouvelle vie. Ici et là, les animaux s'affolent quand ils n'hibernent pas. Ce matin, accompagnait le chant des rossignols des hurlements terrifiants, emplis de douleur, de rage et d'efforts surhumains. C'étaient les hurlements d'une mère. Au milieu de la forêt, un morceau de sentier battu apparaissait, sur lesquels se tenaient des hommes. Ils fixaient du haut de leur un mètre quatre-vingt, une dame, souffrante et affolée. Cette femme crispait son regard, prenait de longues inspirations et poussait du mieux qu'elle pouvait pour donner vie à son petit être qui allait jouer le rôle de son fils.

Ce fils allait s'emparer d'un titre important dans cette troupe. En effet, la première nuit allait démontrer ses capacités à survivre dans la nature hostile. Ce clan allait mettre au point un rituel à l'air païen et pourtant qui allait se montrer très utile par la suite. Des cercles de sang ornent la neige, accompagnés des hurlements bestiaux de la faune environnante. Dans ces hurlements, on pouvait reconnaître des cris de Loups. Ils berçaient le sommeil des uns, perturbait celui des autres, et pouvait même marquer la fin prématurée de certains d'entre nous. Ces hurlements étaient les prémices de la fin des Temps comme ils étaient les préludes de la nouvelle vie. C'est ce qu'on apprit au nourrisson, qui, en suivant ses compagnons de Tribu, se changea sans difficulté en un petit Louveteau. D'habitude, ce genre de créature adorable ne ferait pas de mal à un agneau... Mais celui là n'était décidément pas comme les autres. Ses yeux noirs viraient au rouge sang, et son pelage faisait une nuance de gris et de blanc qui lui donnait une allure princière. Ce nouveau-né était là pour représenter la loi et le respect dans ce que vous aurez deviné comme étant sa meute de Loups-Garous. Les uns après les autres, ils se changèrent tous en monstres de terreur et de beauté animale. Ils accompagnèrent le futur chef dans son hurlement. Celui-là n'annonçait rien de mauvais, et pourtant...

Les années passent, et la mère de notre Louveteau avait trouvé son nom depuis bien des Lunes. Feynrhir. Son fils était reconnu littéralement comme la réincarnation d'un Dieu aux allures d'un puissant Loup. C'est dire à quel point il était respecté et craint dans la Meute. Toujours est-il qu'il était désormais âgé de 18 ans. C'est maintenant que tout se joue. Feynrhir passera un nouveau rituel. Celui-ci démontrera sa force brute. Sans plus attendre, l'Homme est jeté dans la forêt, qui présentait des signes de terreurs évidentes. Le vent sifflait entre les branches des arbres, et les Arachnides dévoraient tout être vivant dans les buissons, ruisselants du sang des victimes de nous chers Loups. Le protagoniste de cette histoire était dans ce terrain là. Et il ne pouvait en réchapper qu'à une condition : Éliminer le champion de la Troupe. Prouver sa valeur au champ de bataille, et imposer son autorité pour montrer qu'il mérite à juste titre d'être prochainement appelé Chef. Ainsi, Feynrhir est chassé par le combattant le plus fort de la Tribu, dans cette forêt qui servait désormais d'Arène. Tous les coups sont permis. Notre Loup, allait pourtant rester loyal jusqu'au bout... Enfin, il serait plus honnête de vous dire qu'il a bien remarqué les pièges posés ici et là par son adversaire, volés aux rares chasseurs qui osent se mesurer à cette puissante race que sont les Loups-Garous.

Sans bouger, uniquement par l'odorat, Feynrhir débusque son ennemi. Celui-ci le croyait pris au piège, et commence sans réfléchir à se lancer à corps perdu dans le combat. Il faut noter ici que les combattants doivent s'affronter à main nue, si ce n'est sous forme bestiale. Le premier coup de son adversaire passe dans le vent. Suivi du second et du troisième. Aussitôt lassé de ce petit jeu, notre Loup s'empare du poing fusant du combattant, et l'envoie valser dans les pièges qu'ils avait lui-même posé. Un cri de douleur mêlé à de la haine retentit dans la forêt... Rien de bon du tout. Feynrhir se retourne, et continue d'observer les gesticulations de son adversaire. Son esprit tactique l'emporte, car il avait bien prévu la suite des événements : L'ennemi, envahi par un puissant sentiment de colère, laisse son esprit bestial prendre le dessus, avant de s'élancer pour tenter d'arracher la gorge du futur Chef d'un seul coup. C'est avec un sourire en coin que Feynrhir laisse tomber sa stratégie et se prête au jeu. Celui qui mord le plus fort a gagné !
Ainsi, notre Loup laisse son côté animal prendre le relais, et un combat à l'usure s'engage. Chacun se blesse violemment, rendant tous les coups reçus à son envoyeur. Puis, les deux Loups s'essoufflent ... Dans un dernier soupir, l'un tombe au sol, sans plus rien dire, ni plus rien faire. Il était mort. Le vainqueur reste debout, en titubant très légèrement... La Tribu est rassasiée. Une mort aussi surprenant l'a stupéfaite. Le gagnant dresse son museau en l'air, ensanglanté, et lance un hurlement de terreur qui raisonnait jusque dans les entrailles de la Terre. Ce cri, tout le monde le reconnut : Le vainqueur était donc Feynrhir.

Il venait de gagner son droit d'accès au rôle de Chef de Tribu, tel était son destin de toute évidence. Il sortit victorieux de ce périlleux combat, et prouva au monde sa force hors du commun, et pour les plus attentifs, son esprit stratégique des plus intéressants. La Meute allait vivre paisiblement pour quelques temps... Le temps passe, et notre Chef a désormais quarante-cinq ans. Il maîtrise parfaitement la politique de sa Troupe, il inspire le respect, la crainte, la loi et l'autorité au sein de son Clan... Tout était pour le mieux. Personne n'osait plus s'attirer son mauvais œil. Personne... Sauf sa propre Meute. Un nouveau soir, celui où Feynrhir allait gagner une année d'expérience supplémentaire, une mutinerie explosa. Les partisans de la Mère Nature se dressaient contre le Chef, qui lui, était accompagnait de sa Famille, et de ceux qui croyaient encore en son règne animal. Aucune parole ne fut prononcée. Aucune décision ne fut prise, si ce n'est de n'avoir aucune pitié. Une terrible bataille s'élança au cœur de la forêt où vivait la Tribu. L'esprit tactique de Feynrhir prenait le dessus pour le moment... Jusqu'à ce qu'on touche à son point sensible. Un hurlement de terreur retentit soudainement dans le combat. Tout le monde s'arrêta, et les yeux du peuple se rivèrent aussitôt sur l'un des ennemis du Chef. Il tenait en otage la mère de Feynrhir, pendant que d'autres compagnons maintenaient ses fils et filles de sang. Un horrible choix devait être fait... Tuer ses ennemis, ou sauver sa famille. Il n'avait pas pour habitude d'épargner ses adversaires... Mais sans même avoir le temps de donner une réponse, les exécutions commencèrent. Le sang coulait à flots et irriguait le sol. Il y en avait tellement, que cela n'aurait pas été étonnant si une nouvelle forêt de sang avait poussé la seconde qui suivait. Un cri, ni de douleur, ni de peur ne sortait de la bouche du Chef. En revanche, de celle de sa famille... Oui. Et c'est d'ailleurs ce qui lui coupa la parole. Ça, et son envie de vengeance incontrôlée.

C'était assez. Feynhrir explosa de rage et son sang ne fit qu'un tour. Il était temps d'en finir... Il prit subitement sa forme bestiale, et c'est là que sa rapidité se démontra. Il arracha des estomacs de chacun de ses adversaires le moindre intestin. Son camp en sortit victorieux, mais ce n'était pas assez pour le Chef. Sa haine incommensurable ne cessait de grandir, et sa soif de sang avec. Alors, il en fit de même avec les partisans de sa cause. Au final, plus rien, pas un bruit. Le calme complet... Tout le monde se taisait... La Mort, voilà un bien beau silence. Une douce mélodie. Mais une terrible malédiction, qui peut frapper à tout bout de champ. Soudainement, un hurlement. Celui d'un Loup. Celui de Feynrhir. Ses yeux rouge sang pouvaient briser jusqu'à l'âme de chaque être vivant qui croisait son regard. Il ne put rien faire d'autre, que de hurler à la mort... Sa Tribu n'est plus, et son rôle de Chef s'arrête ici. Une Meute, massacrée par son dirigeant. Difficile à croire, et pourtant...

Mais le temps des croyances n'est plus. Que faire, désormais ? L'avenir nous le dira... Le Chef, sans plus attendre, se dirigea tranquillement à pas de velours vers de nouvelles terres... De nouvelles vies... Qui donneraient suite à de nouvelles morts.

Traits du personnage:
Qualités :

-Sang froid : Feynrhir saura se contrôler un tant soit peu, et n'ira pas forcément agresser le premier venu.

-Noblesse : Le Chef n'est pas spécialement issu d'une famille d'aristocrate, mais il a été le dirigeant de sa propre Meute, et cela a influencé son caractère. Il sera plus poli que d'autres, et tolèrera certaines choses que certains détesteraient par dessus tout.

-Charismatique : Feynrhir impose son respect et son autorité rien que de par sa présence. Son ton noble, son habitude à user de stratagèmes aussi militaires que politiques soient-ils pour parvenir à ses fins, font de lui une redoutable arme d'éloquence.

-Imposant : La musculature du Chef est bien digne de sa propre personne. Gare à vous si vous lui cherchez des noises...

Défauts :

-Folie meurtrière : Il ne faut pas oublier que Feynrhir est un Loup-Garou. Il ne peut que se laisser aller par moments en tentant d'assassiner les uns et les autres.

Combats menés:

RP courant :
-Victoires :
-)2 Assassins
-)2 Zombrozes
-)Ogre
-)Scorpion
-)Serenalia
-)Reine Araignée
-)Araignée

-Défaites :
-Arkolips

Events :
-Victoires :
-)Guild

-Défaites :
-)Ombrage

Compétences acquises par le personnage:

Pouvoirs gratuits:
- Sang d'administrateur enfoiré : Feynrhir obtient des capacités au nombre et au rythme désiré. Aucun abus ne sera fait avec ce personnage.

- Caractéristique : Le Loup-Garou a +1 PV.

- Passif de race - Appel de la forêt : Le lycanthrope se transforme en loup deux fois plus grand qu'un humain . Sa force, sa rapidité, son agilité et son envie de tuer doublent à leur tour. +2 au dé de touche sous la forme bestiale et dégâts doublés.

- Passif de race - Vitalité naturelle : Le Loup-Garou, s'il perd un combat, à moins qu'il ne soit tué avec des armes en argent ou brûlé, se régénérera extrêmement rapidement de manière à revenir après le départ des vainqueurs. Raison RP au "Je ne veux pas mourir".

- Passif de faction - Immunité diplomatique : Le joueur Neutre ne peut pas être agressé. En revanche, il PEUT agresser un autre joueur. Aucun joueur des deux côtés ne sera tué en revanche.


Pouvoirs à volonté:
- Paume puissante : Feynrhir use de son talent au combat ainsi que de sa force inhumaine pour placer un violent coup de paume. Inflige 1 dégât, et ralentit l'adversaire. Gratuitement utilisable après Paume surpuissante.

- Enchaînement : Feynrhir, aussi agile soit-il, peut frapper plusieurs adversaires au même instant. Inflige 1 dégât à tous les adversaires à proximité, à condition qu'il y ait au moins deux adversaires.

- Prolongation : Le Chef agresse un ennemi avec une férocité sans pareille. Utilisable seulement après Enchaînement, inflige autant de dommages à l'adversaire qu'Enchaînement en a causé à toutes les cibles le tour d'avant. Feynrhir manque toutefois de précision, et obtient un malus de -5 au dé pour cette attaque.

- Cinquant-aille : Le Loup-Garou déploie ses griffes et tente de taillader l'adversaire de part en part. 5 dés sont lancés, et chaque touche inflige 0,5 dégâts. Les dégâts totaux sont arrondis au supérieur. Feynrhir doit se reposer pendant un tour ensuite.


Pouvoirs de rencontre:
- Paume surpuissante : Feynrhir réplique avec un coup bien placé et d'autant plus brutal. Peut infliger 2 dégâts jusqu'à 2 ennemis en même temps s'ils sont proches dans une zone de 3 cases autour de Feynrhir.

- Crocs affûtés : La mâchoire monstrueuse de Feynrhir dévoilée au grand jour, ce dernier s'élance dans un glorieux festin. Inflige autant de dégâts que Feynrhir en a subi au cours du combat, avec pour seuil maximal 5 dégâts. Sous forme bestiale, 2 adversaires peuvent être visés mais le bonus double dégât n'est pas appliqué. Le seuil est aussi baissé à 3 dégâts maximum sous cette forme.


Pouvoirs quotidiens:
- Actif de race, pouvoir quotidien - Infestation animale : Le Lycanthrope peut, si la cible est consentante, l'infester de sa "maladie" animale. La personne touchée se verra alors devenir amical avec son ravisseur, se dressera contre les autres, et obtiendra subitement toutes les capacités d'un Loup-Garou, ce qui aura pour effet de le faire atrocement souffrir et de le mettre au tapis sur le coup. Il regagnera ses esprits après un moment de repos.

- Rage carnassière : Le Chef entre dans une colère innommable et ne retient plus un seul des coups qu'il s'apprête à lancer. Sous forme humaine, inflige 3 dégâts qui deviennent imparables sur un +18. Sous forme bestiale, permet en plus de lancer une simple attaque gratuitement à la fin. Dans tous les cas, Feynrhir ne pourra rien faire ni esquiver pendant 1 tour. Le bonus double dégât du Loup-Garou ne s'applique pas aux dégâts de Rage carnassière.


Mise à mort:
- Gueule sanglante : Feynrhir se jettera, gueule carnassière grande ouverte sur sa cible et déchirera sa chair avant de la dévorer savoureusement.



Objets possédés :

Aucuns pour le moment.


Vêtements portés :

Tenue de Chef de Clan:


Ainsi Feynrhir est vêtu. Une tunique rouge sang, ornée de croix d'or et d'argent ici et là, laissant un style très ironique et plutôt agréable au regard. Le haut laisse une ouverture sur sa musculature, qui n'est pas sans déplaire aux filles faciles, bien que le Chef s'en fiche pas mal. Il porte aussi des gantelets en cuir, toujours de la même couleur, qui sont faits avec la peau de ses semblables. Il est donc vraiment très difficile de passer une lame à travers, et Feynrhir peut s'en servir pour parer. Ses jambières sont fait dans la même matière mais le fait de voyager sans arrêt les a salis, et les voilà parties sur un ton plus marron.
La ceinture de Feynrhir est constituée d'un mélange d'os en tout genre : Crâne humain, phalanges de Loup-Garou, côtes d'Orc ... Tout est bon pour la décoration d'un vrai Chef.

La tenue est agréable au regard, inspire la crainte, le respect, et est confortable et chaleureuse.

Forme Bestiale:




Le Chef prend cette forme volontairement ou non, et ainsi sa soif de sang, son agilité, sa force et sa rapidité sont décuplées. Son pelage faisant des teintes grises partant sur du blanc finit toujours couvert de sang. Un appétit jusqu'à ce jour sans égal s'empare de lui sous cette forme, et rien ne peut l'arrêter, si ce n'est le lever du Soleil...
Ses yeux virent au rouge sang, et brillent dans la nuit. Son hurlement inflige une terreur sans pareille à ses ennemis, ses griffes sont acérées comme des lames de rasoirs et sa mâchoire devient une broyeuse meurtrière. Les muscles sont hyper-développés, et permettent de puissants et rapides coups, faisant du Loup qui sommeille en Feynrhir un véritable Démon de la Forêt.
Il retrouve sa forme humaine, comme dit plus haut, une fois que les premiers rayons du Soleil frappent son regard, ou bien lorsque Feynrhir décide qu'il a assez joué ainsi.


Dernière édition par Ultimate le Ven 1 Avr - 7:20, édité 48 fois
avatar
Carton : Naaaaaah
Pseudo Minecraft : Say2Slay
Messages : 776
Date d'inscription : 24/10/2012
Age : 18
Localisation : Midi-Pyrénées
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Feynrhir

le Mar 4 Oct - 18:14
Personnage vaincu par les forces obscures couvrant les recoins étrangers de la Faille au cours de ses péripéties. Il disparut dans l'oubli et ne reviendra jamais.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum